Ben Amira, Mauritanie, décembre 1999 et janvier 2000.
Résidence de 16 sculpteurs dans le désert mauritanien.


Le monolithe de Ben Amira est un des plus gros du monde, le deuxième en taille après celui d'Ayers Rock, en Australie.
Il est situé à une centaine de km au nord d'Atar.
Le village de Ben Amira est implanté au bord de la voie du chemin de fer minéralier qui relie Zouerat à Nouadhibou.
A quinze kilomètres au nord du village, près de la frontière sarahouie, se trouve le site des sculptures, au pied du monolithe d'Aïcha, proche de celui de Ben Amira.
Durant six semaines, seize sculpteurs venus de France, Italie, Irlande, Pologne, Kazakstan, Arménie, Chine, USA, Canada, Colombie, Burkina Faso, Côte d'Ivoire et Belgique ont travaillé le granit et le bronze. Ils ont laissé leurs oeuvre sur le site qui est devenu un parc de sculptures et un lieu de bivouac pour des voyages de tourisme intégré. Ce projet est géré par les Mauritaniens, en collaboration avec l'association Point Afrique et les bénéfices servent à améliorer les conditions de vie des nomades du désert en leur fournissant, entre autres, un accès à l'eau potable par des forages ciblés.

Une légende locale raconte que le monolithe Aïcha est l'ex femme du monolithe Ben Amira. Répudiée, elle s'est installée à quelques kilomètres de son ex mari, accompagnée de sa servante.

Site de Ben Amira, Mauritanie. Ben Amira, Mauritanie. Ben Amira, Mauritanie. Ben Amira, Mauritanie. Ben Amira, Mauritanie. Ben Amira, Mauritanie. Ben Amira, Mauritanie. Ben Amira, Mauritanie. Ben Amira, Mauritanie.